L'île aux pastèques

Un des meilleurs sujets du royaume a été condamné à s'exiler sur une île, en mer de Chine.

Devant l'hostilité de la nature, tout le monde a pleuré sauf lui car il sait que l'eau du ruisseau rejoint la mer mais finit toujours par revenir à la source..

Un beau matin,  il découvrit, en abattant un oiseau, que celui-ci était en train de manger un certain fruit, dont  il ne restait plus que quelques graines, ce qui lui donna l'idée de semer...

Plusieurs lunes ont passé.....

Il décide d'envoyer à ses amis un message en gravant son nom sur l'écorce des pastèques, et en jetant les fruits à la mer, Il espère que leur chair délicate sera appréciée à la cour. C'est ainsi qu'il sera rappelé d'exil...

 

Les deux amis par Thu Trinh

Il était une fois deux amis qui suivaient des cours chez un lettré du village. Ils étaient inséparables. L'un était studieux et l'autre aimait surtout s'amuser.
Ce qui devait arriver arriva.
Aux concours impériaux, un seul des deux fut reçu et nommé sur le champ Mandarin. Les  deux amis restèrent sans nouvelle l'un de l'autre pendant un temps.....
Puis vint au pavillon du mandarin, situé loin du village, à  l'écart de tout, une sorte de miséreux qui venait demander de l'aide....
Mais il fut chassé...

Il entra dans une auberge, à l'entrée du village et se mit à boire. Mais il fut remarqué, de par sa grande détresse par une femme très riche possédant une somptueuse maison. Elle lui proposa de se venger....

La princesse et le pêcheur

Il étair une fois un puissant seigneur ayant une fille unique, My Nuong. Elle était très belle mais elle était toujours cloîtrée dans la forteresse de son père. Elle se mettait souvent à la fenêtre pour admirer le paysage et regarder l'eau du fleuve qui coulait en contrebas.
Un beau jour, elle fut séduite par un chant mélodieux et mélancolique qui montait du fleuve. C'est la voix d'un pêcheur qui tirait son filet. Elle commençait à prendre l'habitude de l'écouter. Cette voix était si envoùtante ... C'était comme un rendez-vous qu'elle avait avec le pêcheur.
Un beau matin, cette voix se tut...Ce silence l'a rendit malade, mais elle se rétablit chaque fois que la voix se faisait entendre.

Et puis, le seigneur finit par se rendre compte que c'était la voix du pêcheur qui berçait sa fille.
Il ordonna d'aller le quérir et quand My Nuong le vit, si laid, elle ne put croire que sa voix était si mélodieuse ....

 

Le coq et le canard

Un jour un coq et un canard allèrent se promener au bord du fleuve. Tout en marchant, le coq se vantait de sa beauté. Il se moquait du canard :

- Avec tes pattes qui ressemblent à des feuilles d’arbre et ta démarche dandinante, ah ! ridicule!

Le canard répondait :

- Tu as une paire d’ailes magnifiques ! Avec elles, tu peux voler et haut !

Le coq ne voulait pas avouer sa faiblesse. Il prit son élan, afin d’atteindre l’autre rive du fleuve, et de montrer ainsi ses capacités. Au beau milieu du fleuve, il tomba. Comme il ne savait pas nager, il sombra, coula, criant : - Au secours !

 

 

 

 

  • Le canard vint à sa rescousse. Alors, il lui dit: C'est grâce à ces vilaines pattes que je t'ai sauvé. Le coq resta coi, rougit de honte..