Le Tour du Monde

Le Tour du monde a été créé en 1857, sous l'égide de la librairie Hachette. Consacré  aux voyages et à l'exploration,  il a décrit en détail la plupart des grandes expéditions qui ont marqué à la fin du XIXe siècle et au début du XXe, la dernière grande période d'exploration du globe par les voyageurs occidentaux. Une cinquantaine d'années qui couvrent une période allant de la découverte des sources du Nil, début des années 1860, à la conquête du Pôle Sud, fin 1911.

Le Tour du Monde mêle textes et illustrations, au début des gravures sur bois, qui furent progressivement remplacées par des dessins, des aquarelles et  des reproductions de photographies à la fin du XIXe siècle....

 

Une rencontre

 

En 1878, Gaston Vuillier entre pour la première fois dans la librairie Hachette. Il n'’a que quelques "carnets algériens" à montrer. Deux ans plus tard, il dessine pour le Tour du Monde, ou, plutôt, il redessine puisque son travail consiste essentiellement à reprendre au trait des croquis, des aquarelles, des photographies rapportés par les voyageurs. Vuillier fournit des centaines d’images, semaine après semaine. Parallèlement, il illustre quelques productions de la maison Hachette, dont la Géographie Universelle d’Elysée Reclus...

En 1887, Gaston Vuillier est invité à réaliser seul des voyages dont il écrira les textes et dessinera les vues. Pendant douze ans, le voilà peintre-voyageur : de l’Andorre à Tripoli, en passant par les îles oubliées ( Baléares, la Corse, la Sardaigne), la Sicile, la Tunisie et le Limousin..., il parcourt les pays qu’il a choisis. Ses récits paraissent en feuilleton dans le Tour du Monde puis en  album. Il est un des dessinateurs les plus appréciés de Paris.....

 

En Sardaigne, par Gaston Vuillier

 

Accompagnant la route et toutes scintillantes de rosée, se balancent de magnifiques euphorbes ou rampent des mûriers sauvages émaillés, en cette saison, de feuilles de carmin et d'or.

Les environs de Sassari sont charmants avec ses vallons où s'abritent des bois d'orangers et ses cultures variées. Des maisons blanches ou rosées surgissent à demi de massifs d'arbres. C'est bien là le Logudoro (pays d'or), autrement dit la région du nord en Sardaigne...

 

Un mois en Sicile

 Parti de Naples, notre bateau vapeur s'approche des côtes de la Sicile. A travers la pure transparence de l'atmosphère, nous contemplons Palerme, se dressant avec grâce au fond de son golfe arrondi.

Dans le lointain apparaissent des montagnes indécises, aux flancs bleutés et sévères, dans le halo des nuages qui dominent la vallée...

Les rayons du soleil levant glissent au-dessus de la masse des maisons, des clochers d'églises et des pavillons des palais; Petit à petit, les contours de la ville se détachent, laissant croire à une ville   plus espagnole qu'italienne...

Aimé Himbert au Japon

 

Pendant ma mission politique au Japon en 1862, j'avais un attaché avec lequel nous avons étudié le pays et le peuple, visité les villes et parcouru en toutes saisons les campagnes de la baie de Yédo..

Muni d'un calepin léger et de crayons, nous avons pris note de nos observations et  colorié quelques esquisses,  tantôt assis au pied de cèdres séculaires, tantôt accroupis au seuil d'une vieille auberge...

L'Etat social du Japon offre, d'un côté un gouvernement qui s'entoure d'un profond mystère, de l'autre, il laisse à l'art une grande liberté. Ainsi le visiteur étranger trouvera, chez n'importe quel libraire, représenté sur toutes sortes d'esquisses à l'encre de Chine ou des estampes coloriées, ce qu'il voudra savoir sur la façon de vivre au Japon,  les paysages et la religion...

Dans le Hunan, en Chine

Maison sur pilotis, couverte de chaumes, et précédée d'une terrasse à laquelle on accède par une échelle. Le sous-sol est occupé par les buffles, l'unique étage divisé en deux chambres. Au milieu du plancher en bambou tressé, une plaque d'argile qui permet de faire du feu. Derrière une cloison, se dresse l'autel des ancêtres...

Dominant un inextricable fouillis de bananiers sauvages, de buissons d'épineux jaunissants, et d'arbres  entrelacés de lianes...On entend pour ainsi dire, aucun chant d'oiseau, mais le crissement léger des cigales géantes et au loin, le bruit sourd et régulier du pilon à riz qu'ont installé un peu partout les montagnards...

 

Myanmar

 

En feuilletant la revue le Tour du monde, la mention du  royaume d'Ava (empire des Birmans), visité en 1855  par le capitaine Henri Yule du corps de génie bengalais, invite au voyage...

Départ de Rangoun. -- Frontières anglaises et birmanes. -- La ville de Magwé. -- Musique, concert et drames birmans. -- Sources de naphte; leur exploitation. -- Un monastère et ses habitants -- La ville de Pagán. -- Myeen-Kyan. -- Amarapoura. -- Paysage. -- Arrivée à Amarapoura.

Amarapoura; ses palais, ses temples. -- L'éléphant blanc. -- Population de la ville -- Audience du roi. -- Présents échangés -- Le prince héritier et la princesse royale. -- Incident diplomatique. -- Religion bouddhique. -- Visites aux grands fonctionnaires. -- Les dames birmanes....

Au Spitzberg avec l'expédition Conway

 Au Spitzberg, le soleil est rare; deux ou trois jours durant, on se trouve sous un dais de vapeurs grises. On s'acheminait vers l'intérieur des terres. ...

Dès les premiers pas, les difficultés de la marche se révèlèrent ardues. Les flaques de neige, ramollies par la fusion étaient sans consistance et à chaque instant, les chevaux s'enfonçaient dans la boue...

Les marais, en contre-bas, fumaient comme " des patates chaudes" et les torrents barraient la route, obligeant les hommes à porter à bras les traineaux à travers les eaux glacées...

 

Les montagnes bleues de Java

A Java, les montagnes bleues élèvent leurs sommets granitiques, dont les flancs recèlent l'or et les émeraudes...

Dans la relation du voyage dans l'île de Java par John Cavendish en 1859 dans le Tour du Monde, " l es montagnes bleues sont décrites comme le pays des dragons volants. Quand le soleil brûle, ils voltigent telles des chauve-souris autour de forteresses dressées sur les pentes des volcans. Les Javanais leur lancent des flèches pour les éloigner. Il arrive que l'un des monstres brave leurs traits et c'est ainsi que fut enlevée la princesse Surabaja, il y a bien longtemps...

Elle était plus belle que l'aurore, aussi vive que l'écureuil et chantait mieux que la cigale. Séduit par sa grâce, le dragon Djepu l'emporta dans son nid sur le volcan Krakatau. Il faut dire que ce Djepu était en réalité un vaillant guerrier victime des sortilèges d'une sorcière. Alors...

Le koto dans la revue France-Japon 1885

Il n'y a pas un pays où l'on puisse rencontrer, comme au Japon, des survivances de différentes musiques, vieilles de mille ans.

Au moment où la revue France Japon écrit, la musique japonaise connait un renouveau notable. Le koto, cet ancien instrument est étudié par les musiciens et les critiques musicaux.

..Dans les concerts et lors de représentations de kabuki, on se sert du koto en guise de harpe, composée de treize cordes tendues sur deux chevalets, pincées au moyen d'un plectre en ivoire ou en bambou.

 

Salzbourg par Kokoschka

Le Festival, créé en 1920 et dédié à Mozart  a fait la fortune de cette ville, aux maisons baroques, aux églises innombrables, dont les clochers se détachent sur un fond de montagnes...

Située sur les bords de la Salzbach ( rivière de sel), elle doit beaucoup de son charme au mélange de style italien et allemand, adopté par les princes-archevêques...

A la cathédrale, nombreux étaient les musiciens qui étaient sollicités  et Léopold Mozart fut nommé Second  Maître de Chapelle. et, à la suite du départ de Wolfgang en Italie, Maître de Concert.  Mais, il n'eut pas la satisfaction  d'accompagner son fils dans ses voyages  et dut passer la fin de ses jours dans un Salzbourg à l'atmosphère provinciale et étouffante....

Deux siècles plus tard, le Festival redonnera vie à la ville et Oskar Kokoschka dessinera les décors et les costumes d'une production de la Flûte Enchantée, dirigée par Solti....

Excursions en Abyssinie

 

Les pistes à travers la montagne sont transformées en torrents de pluie. La terre est si grasse qu'à la descente, les mulets font des glissades, mais ils tiennent bon.

Aussi, une éclaircie apporte-t-elle une belle compensation à qui aime la lumière et  les couleurs : nuages qui ressemblent à un rideau de théâtre qui, à tout instant, se lève sur une féérie nouvelle, rochers étincelants, sous-bois qui s'égouttent; grandes herbes au sommet desquelles s'envolent des oiseaux de toutes les couleurs, éclatants comme des pierreries.

 

Encombrés de leurs plumes, ils ressemblent à des fleurs ou à des papillons.