Voyage aux pays du coton

En fait, un voyage au confluent de l'essai, du roman et du carnet de voyages. Embarquement immédiat, avec Erik Orsenna. Destination Mali, Brésil, Ouzbékistan. Chine et Etats-Unis.
Comme le coton a besoin de beaucoup de lumière et de chaleur, il est aujourd'hui planté entre le 37ème parallèle nord et le 32ème sud, chacun de ces cercles imaginaires de chaque côté de l'équateur servant à mesurer la latitude.... Et voilà pourquoi, en suivant les chemins du coton, de l'agriculture à l'industrie textile, un grand périple se prépare pour mieux comprendre les voyages de la navette... 

L'attirance pour le coton a de très vieilles racines chez les Dogons. Aux soirs de récolte, on croise dans la campagne d'innombrables carrioles tirées par des ânes, qui viennent déverser leur cargaison jusqu'à l'entrée du village. Autrefois, le coton cueilli demeurait au village, où il était tissé et teint. Aujourd'hui, à peine cueilli, il disparaît...

Sud des Etats-Unis

Quittant Memphis vers l'est, l'autoroute 40 m'entrainait doucement sur des terres qu'il me semblait connaître depuis toujours, même si c'était là mon premier voyage.Les terres d'où montait la vieille double histoire emmêlée , celle du coton et celle de la musique.

Car Lubbock vit d'abord de l'or blanc : avec ses alentours, elle produit à elle seule le quart du coton américain. Les industries fabriquent des machines; les chimistes produisent des pesticides, des insecticides pour le coton, des usines immenses égrènent le coton et d'autres raffinent l'huile de coton.

Le coton américain est à l'image de Lubbock : une seule et même famille. Le climat n'est pas le meilleur; loin de là, ni la qualité des terroirs mais l'Amérique écoute le marché, elle va tout faire pour lui offrir ce qu'il attend...

Brésil, Mato Grosso

Pour comprendre le mystère de la richesse du Mato Grosso, il faut prendre la route. une Route, qui bientôt, s'élève dans une forêt tropicale. Le temps de se placer dans une longue file de camions et de remonter au pas, sous le couvert humide de grands arbres., on débouche sur le plateau et tout s'éclaire... On dirait la mer, une mer immobile, barrée d'arbres impénétrables.
 Voilà trente ans, cette haute savane n'intéressait personne.L'aventure agricole n'avait pas commencé...

Aujourd'hui, ceux qu'on appelle les pionniers, étendent les terroirs utiles de leur immense pays. Et pour ce faire, sans fin défrichent. Quand ils avancent dans la savane, le cerrado: seuls des bosquets disparaissent et de la broussaille. Mais les pionniers s'attaquent aussi à la forêt....Ils coupent et emportent les plus beaux arbres et à ll'horizon, des colonnes de fumée s'élèvent dans le ciel, preuve que l'Amazonie recule...

Ouzbekistan

Le soleil se lève sur l'Asie centrale, avec à main droite, les premières crêtes de l'Himalaya. Puis l'avion survole des plateaux grisâtres auxquels succèdent des vagues de sable jaune.  Du vert paraît, des parcelles cultivées... on arrive dans un pays qui ne vit que d'irrigation, la patrie d'Avicenne et de Tamerlan, le deuxième exportateur de coton... De mi-septembre à fin octobre, les jeunes sont dans les champs. Douze heures par jour, ils récoltent....

Dans la partie orientale, la vallée de la Ferghana, encerclée de hautes montagnes est un gros îlot de prospérité au coeur de l'Asie Centrale. L'envers de la médaille, c'est ce qu'il reste de la mer d'Aral, littéralement pompée par l'irrigation . N'importe quel marin connaît ces étendues vides. La mer est descendue. Elle remontera. Et pourtant, aucune de ces barres grises ou bleues : la mer qui, au loin, s'apprêtait à revenir a disparu....