Via Appia

La Route des routes, la première de toutes les voies romaines évoque des milliers de légionnaires romains en marche, les éléphants d'Hannibal, les esclaves en révolte, les chars de Césars, les bataillons de Croisés en route pour la Terre Sainte... La Route, par excellence avec des milliers d'autres qui se dessinent partout sur la carte...

Une fois sorti de Rome, le tracé de L'Appia Antica n'est pas balisé comme pour Compostelle. Il faut recomposer la route, qui était la plus ancienne de l'Occident. Tracée en 312 par Appius, elle relie Rome à Capoue. Après avoir vaincu Pyrrhus, Hannibal et les Romains poursuivirent leur conquête jusqu'à la mer Adriatique....Par endroits, subsistent intacts au fond d'une vallée, des pavés de lave, qui indiquent le passage de la route romaine...

Au-delà de Rome

La Route est la plus grande oeuvre d'art, oubliée de la Rome antique. Quand l'empereur Caracalla décida de faire restaurer tout le réseau impérial des routes et des ponts détruits par l'usure  du temps, il fallut redécouvrir tout un chef-d'oeuvre abandonné..

Vue d'avion, la via antique ne forme qu'une frêle coulée verte au milieu de la périphérie moderne. Aujourd'hui, on peut imaginer la voie romaine encombrée de mausolées, de temples et d'aqueducs car on ignore tout du tracé de la Via Appia, qui à la sortie de Rome, devient un chemin de terre, après avoir été pavée jusque-là et même un sentier boueux jusqu'à Castel Gandolfo.Ce n'est qu'en suivant le tracé oublié de l'Appia à travers le Latium, la Campanie, la Basilicate et les Pouilles que l'on peut recomposer en pointillés l'Appia Antica.

extrrait de   Via Appia par J. de St Victor