De la Chine à l'Ecosse

Depuis le 17ème siècle, on les appelle alizés. D'un vieux mot français, alis, car rien n'est plus régulier que la direction et la force de ces vents. A l'autre bout du monde, dans l'Océan indien, une variante du même système climatique divise par moitié l'année des vents: la mousson.
Ces vents sont des routes. Bien avant l'aiguille de la boussole ou la lecture des étoiles, ils indiquèrent aux marins la direction à suivre..

Autre divertissement offert par les vents : les récits de voyages. Car, à Inverness, en Ecosse se situe l'une des plus riches collections botaniques du monde, à l'endroit où Osgood Mackenzie décide de créer un jardin unique: rhododendron dont le berceau est le versant sud de l'Himalaya, soumis aux précipitations de la mousson, coquelicot bleu du Tibet, lys du Nil, eucalyptus de Tasmanie... à une latitudequi rappelle la  baie d'Hudson au Canada...