Les Hittites

Rappelons que cette civilisation est la plus ancienne à avoir laissé des documents écrits dans une langue indo-européenne, le hittite. Ce qu'on sait sur l'histoire des Hittites provient surtout des archives royales retrouvées dans la capitale, Hattusa, à deux cents kilomètres à l'est d'Ankara. C'est parce qu'ils ont pu organiser leur pouvoir à la fin du XVIIIe siècle avant notre ère en Anatolie, parce qu'ils ont constitué et conservé des archives et ont gravé des inscriptions que nous sommes assez bien informés sur leur culture.

Les Hittites ont emprunté à la Mésopotamie l'une de leurs deux écritures, le cunéiforme, qu'ils ont utilisé pour les documents d'archives. L'autre système d'écriture pratiqué par les Hittites, qui est hiéroglyphique, était utilisé dans des circonstances plus solennelles. 

 Ce sont des voyageurs, notamment Charles Texier en 1834 et John Hamilton en 1837, qui ont identifié les Hittites, grâce aux inscriptions hiéroglyphiques qu'ils avaient vues en Anatolie ; ils ont nommé ce peuple d'après la Bible, qui le mentionne comme les Heth.