Chaman du feu

La ville de Toyachi, au Japon, est considérée comme étant le lieu de fabrication par excellence de feux d'artifice bien spécifiques :  des « canons » à feux d’artifices avec du bambou et de la poudre.

Le principe de fabrication est simple. Il s’agit de prendre un bambou d’hiver au sein duquel, on va y mettre entre 2 et 3 kg de poudre mélangée avec des petits cailloux et du soufre. Pour éviter tout incident, le fond du canon est fermé de manière hermétique avec de l’argile et du papier et est bien protégé. L’ensemble du bambou est ensuite entouré par une corde afin de pouvoir y mettre des poignées pour en faciliter le transport et le maintien lorsqu’il est allumé. Mais malgré la simplicité du principe, la conception n’est pas si aisée car le feu  doit être tenu en flamme pendant environ vingt secondes, sinon il sera considéré comme raté. Les flammes et étincelles peuvent monter jusqu’à 20 mètres de haut et la chaleur est forte.  Un porteur est chargé de le prendre dans ses bras et de le tenir à la verticale, le long de son corps après avoir pris ses appuis. Le bambou est tenu ainsi jusqu'à l'extinction  des flammes...