Shintoisme au Japon

Son origine remonte au fond des âges, et il s'apparente plutôt aux religions animistes des anciennes populations sibériennes. Ces pratiques sont nées au Japon bien que le mot soit d'origine chinoise.

Le shinto considère comme divins aussi bien des forces de la nature que des animaux ou des hommes. Ces divinités s'appellent " kami" en japonais et leur équivalent chinois est shin. Ainsi " shinto" est littéralement la "voie des divinités" La plus importante divinité est le soleil qui, entre autres vertus, protège contre les invasions. On peut donc dire que le drapeau du Japon est un symbole shinto. Le nom du pays lui-même, Nippon, s'écrit avec deux caractères chinois : "ni", "soleil" et "pan", "racine" d'où la traduction d'Empire du soleil levant. Cependant le soleil n'a pas un rôle hiérarchique parmi les divinités shinto: chacune a sa place. Les kami inspirent le plus souvent une crainte respectueuse. On trouve parmi eux des montagnes, des animaux comme le tigre, le serpent ou le loup ; et l'empereur. Il y aurait huit cent millions de kami et le Japon a pour surnom Shinkoku, "le pays des divinités".