Mythes amérindiens

Plusieurs mythes présentent des caractéristiques communes entre elles , car un certain nombre de peuples, comme les Cheyennes, émigrèrent des plaines de l'Est sous la pression des premiers colons européens vers des régions plus boisées. Ainsi  la croyance en un Grand Esprit, tout puissant et lointain, est largement répandue. Celui-ci est désigné sous divers noms, par exemple Wakan Tanka (Grand Mystère) chez les Lakota et Tirawa chez les Pawnee.
Son pouvoir se manifeste par l'intermédiaire de plusieurs dieux fondamentaux, en particulier Soleil, Lune, Etoile du Matin, Vent et Oiseau Tonnerre. L’esprit de Tonnerre se manifeste sur terre sous l'aspect de l’Oiseau Tonnerre. Les yeux ou le bec de cette énorme créature semblable à un aigle lancent des éclairs, tandis que le battement de ses ailes se fait entendre dans les coups de tonnerre. On lui attribue un terrifiant pouvoir, à la fois créateur et destructeur. Oiseau Tonnerre mène une lutte incessante contre les esprits malveillants ou les serpents du Monde Souterrain. Leurs combats provoquent les phénomènes naturels les plus violents, tremblements de terre, inondations et autres ouragans.

Le concept de Serpent à Plumes remonte, lui à la civilisation de Teotihuacan, la grande cité du plateau central du Mexique. A cette époque, Quetzalcoatl incarnait probablement une divinité de la végétation et était étroitement lié au dieu de la Pluie Tlaloc.