Mythologie maori

 A l’origine, les mythes se contaient et ne furent écrits que très tard. Par conséquent, chacun transmet sa version, qui, bien que proche, diffère légèrement d’une partie du pays à l’autre.

Maui est le personnage le plus ancien des panthéons mythologiques introduit par les ancêtres des Maoris. Maui hérita de sa grand-mère Muri-ranga-whenua d'un petit os, symbole de connaissance. Il sut tout de suite en faire des hameçons et des armes. A l'aide d'un hameçon magique façonné à partir de cet os et d'un appât fait de son sang et de ses cheveux, Maui partit en mer. Grâce à sa formidable force, il pêcha toutes les îles d'Aotearoa, la Nouvelle-Zélande. 

Maui arracha le secret du feu des mains de sa grand-mère, Mahuika. Pour cela, il éteignit tous les feux du village et demanda successivement tous les doigts — de feu — de sa grand-mère, jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'un. Mahuika réalisa alors que Maui la trompait et jeta le dernier doigt dans sa direction, ce qui mit le feu au monde. Maui put s'échapper en prenant la forme d'un pigeon et demanda à Tawhirimatea d'éteindre le feu en faisant pleuvoir.

 C'est aussi Maui qui ralentit la course du soleil dans le ciel, mettant en place le rythme traditionnel des journées de travail selon les cycles agricoles saisonniers. Maui et son frère mirent en place, à un endroit approprié, un nœud coulant fait de cordes tressées. Quand le soleil se leva, Maui tira sur la corde et captura le soleil. Puis à l’aide de sa mâchoire enchantée il rossa le soleil jusqu'à ce qu’il décide de voyager plus lentement dans le ciel.

' voir les contes polynésiens sur ce site