Gâteaux de voyage

 Pour la petite histoire, le premier gâteau dit « de voyage » serait le financier créé en 1890 par le pâtissier Lasne pour les notables qui devaient effectuer de longs trajets. Il  y a bien sûr aussi les madeleines, les macarons, les muffins. Mais, déjà du temps des Romains, les gâteaux pouvaient voyager dans de l'huile d'olive ou un peu plus tard, enrobés de chocolat ou de confiture pour éviter qu'ils ne sèchent.

Parmi les gros gâteaux qui voyagent bien, les cakes, les pains d'épices, les quatre-quarts, les marbrés et autres gâteaux aux yaourts. Autrement dit, ceux de nos mamies, qui étaient confrontées aux problèmes de conservation ... On peut citer aussi les gâteaux à pâte dense comme kouing aman ou les brownies..

Mais les gâteaux de voyage se déclinent aussi en version miniature :

Classiques et universels, ce sont d’abord les biscuits sous toutes leurs formes :: petits salés, galettes,  irrésistiblement riches en beurre, cookies, palmiers à base de pâte feuilletée, tuiles, langues de chat, croquets, biscotti, canelés, congolais, macarons rustiques, amaretti…

Enfin, les petites pâtisseries maghrébines et orientales offrent de belles recettes gourmandes et se conservent longtemps : cornes de gazelle, briouates, harcha, bradj, makrouds… A déguster avec le café ou le thé !

Mais attention les gâteaux de voyage sont bien évidemment des gâteaux réalisés avec de produits frais, beurre sucre, oeufs etc... sans conservateur, parfois sans gluten !