Des astéroïdes laissent des traces sur les clichés pris par le téléscope Hubble

 Les astronomes ont débusqué le passage de petits corps rocheux de notre Système solaire sur des images de galaxies extrêmement lointaines.

C'est une nouvelle discipline que l'on pourrait baptiser le «photobombing spatial». À l'instar de ces personnes qui viennent s'incruster sur une photo, volontairement ou non, pour en ruiner l'esthétique (ou en perturber le sens), des astéroïdes viennent parfois «polluer» les clichés du télescope spatial Hubble. La Nasa a ainsi dévoilé la semaine dernière deux clichés sur lesquels ces petits corps rocheux laissent des trainées lumineuses sur des images «en champ profond» dans lesquelles le télescope cherche à débusquer les galaxies les plus lointaines possibles.

Ces nouvelles images montrent de cette façon la combinaison étonnante de deux échelles de distance et de taille rarement capturées ensemble: de gigantesques galaxies rassemblant des centaines de milliards d'étoiles et situées à des milliards d'années-lumière servent de toile de fond à des astéroïdes, des objets de quelques centaines de mètres seulement situés dans notre Système solaire, notre propre «maison» à l'échelle de l'univers.