Fashion week à Beyrouth face à la démission de Hariri

C’est un coup d’envoi pour le moins coloré qu’a connu la Fashion Week de Beyrouth  au Liban. Et pour cause, c’est Amal Azhari qui a lancé les festivités en faisant défiler sa collection de caftans marocains et jalabas printemps/été 2017.

La créatrice libanaise a pu dévoiler ses vêtements raffinés et légers en marge du mois du Ramadan, qui coïncide cette année avec la période estivale, d’où une conception toute en drapés et transparence ornés de dorures et d’argent. Les motifs tissés et les accessoires ont contribué également au spectacle offert entre autres au Premier ministre libanais Saad Hariri, qui a démissionné depuis. Le Liban est ainsi dans un axe de confrontation. Le fragile compromis d'une politique de distanciation vis-à-vis des conflits régionaux, conclu entre le clan Hariri, soutenu par Ryad et celui du Hezbollah, lié à l'Iran a définitivement volé en éclats...On craint un nouveau cycle de violence dans la région.