Climat : le rôle-clé des océans (mais oublié)


Les océans sont les grands absents des discussions sur le changement climatique.

À la COP 23 à Bonn en Allemagne, l'accent était mis  sur le rôle central que jouent les océans pour la vie sur Terre. Les protéger est une étape essentielle pour nuancer les effets du réchauffement climatique.

« Les océans sont véritablement les premiers régulateurs du climat », explique Karmenu Vella, le commissaire à l'environnement, aux affaires maritimes et à la pêche. « Ils absorbent 90 % de la chaleur du globe. Ils absorbent 30 % du CO² de la planète. Ils nous fournissent la moitié de l'oxygène dons nous avons besoin. Ce sont eux qui vont devoir assimiler les icebergs qui vont fondre. Le rôle des océans est essentiel tout comme les bénéfices que nous en retirons. »

Pour les ONG, il est temps de créer un large réseau des sanctuaires marins, des zones protégées qui contribueraient à augmenter la résilience des écosystèmes. Car le climat austral va devenir la clé du climat mondial...

Longtemps ignoré, l'océan bordant l'Antarctique est aujourd'hui scruté à la loupe pour son rôle dans le système climatique mondial. Les scientifiques français sont en première ligne.

Inhospitalier à l'extrême, l'océan Austral a été jusqu'à présent, des cinq océans du globe, le moins exploré par l'homme, et le moins étudié par les scientifiques - à côté de lui son homologue du pôle Nord, plus petit et plus accessible, ferait presque figure de zone touristique. Mais les choses sont en train de changer. Car cet océan, le quatrième par la superficie, constitue l'un des rouages essentiels de la grande machinerie climatique. On peut même dire que c'est là que se joue, en grande partie le climat mondial.