Musée des échecs

 Une centaine d'échecs commerciaux plus cuisants les uns que les autres. C'est le programme de ce musée suédois, qui voue un culte au «droit à l'échec». Florilège.

Vous reprendrez bien un peu de lasagnes Colgate? Dans les années 80, la marque d'hygiène buccale avait lancé une gamme d'aliments congelés qui fut un bide retentissant. C'est l'une des déconvenues commerciales évoquées à Los Angeles dans une exposition itinérante issue de la collection du «Musée des échecs», récemment ouvert en Suède. De la voiture DeLorean, immortalisée au cinéma dans «Retour vers le futur», au masque électrique supposé vous rajeunir promu par la star de la série télévisée «Dynastie» Linda Evans, en passant par la vodka Trump, l'exposition, présentée jusqu'en février en Californie, rassemble 100 fiascos inoubliables...

Dans cette galerie d'échecs souvent cocasses se dessine toutefois un message très américain: tout le monde a le droit à l'erreur. «Pour réussir un progrès technique, il faut beaucoup de déconvenues en chemin. (...) Quand on apprend de nouvelles choses, on se trompe. Il vaut mieux l'accepter», assure M. West, directeur du musée. «Nous sommes une société obsédée par le succès», «il est important que les gens fassent des expériences et explorent, et pour cela il faut prendre le risque d'échouer», poursuit-il.