origami

Au quotidien, nous devenons souvent, sans le savoir, des origamistes; en effet, lorsque nous plions une feuille de papier avant de la glisser dans son enveloppe, ou lorsque que l’on transforme son ticket de bus en accordéon, nous utilisons en fait les rudiments de l’Origami, cet art traditionnel japonais consacré au pliage du papier.

En japonais, oru signifie « plier », et kami signifie « papier ». Le mot origami est connu dans le monde entier, et sa notoriété en fait un mot d’usage courant, Origami est même devenu synonyme de jeu récréatif qui permet de créer des fleurs, des animaux, des oiseaux, ou des objets, à partir d’un simple morceau de papier.

La règle de base de l’origami japonais est d’éviter l’utilisation des ciseaux et de la colle, d’ou l’utilisation, en général, de petits formats de papier. Mais l’Origami n’est pas uniquement un jeu récréatif, et si depuis plus de 400 ans, les mères de famille japonaises apprennent à leurs enfants ces pliages de papier, c’est qu’elles considèrent l’origami comme un des éléments importants de la tradition artistique japonaise.

Introduit en Europe, par l’allemand Friedrich Frobel, l’Origami japonais était considéré comme une activité enrichissante qui développait la créativité, la rigueur et la précision du geste. La dimension ludique de l’origami a permis sa diffusion rapide, et son adoption par de nombreuses personnes, à titre d’exemple, Lewis Carroll, le célèbre auteur d’Alice au pays des Merveilles, émerveillait les enfants par son habileté au pliage de papier, qui était devenu l’un de ses passe-temps favori....

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •