15. janv., 2018

La treizième tribu d'Arthur Koestler

A l'époque où Charlemagne se fit couronner empereur d'Occident, l'extrémité orientale de l'Europe, entre le Caucase et la Volga, était dominée par un État juif connu sous le nom d'Empire khazar..» Ainsi débute le récit d'Arthur Koestler.Sur l'une des plus passionnantes énigmes des temps médiévaux, en historien novateur, il retrace méticuleusement l'épopée des Khazars. S'attardant sur la composition de la mosaïque ethnique de ce peuple guerrier et sur ses mythes, l'auteur dépeint un monde méconnu qui contribua à façonner la destinée de l'Europe médiévale. De son étude ressort l'influence de cet épisode sur le développement du judaïsme russe et européen. Aux confins des mondes occidentaux et orientaux, à une époque riche en épopées guerrières, l'autorité khazare est le seul exemple concret d'un État juif avant la fondation de l'Israël contemporain.

Juif hongrois né en 1905, Arthur Koestler, romancier, philosophe et essayiste, fait ses études à Vienne puis il adhère au parti communiste allemand, séjourne en URSS. Installé en Angleterre en 1940, il s'impose comme une grande figure de la lutte contre le totalitarisme soviétique, notamment à travers son chef-d'oeuvre Le Zéro et l'infini.