17. janv., 2018

Pierre Auguste Renoir

Peindre encore et toujours. Renoir n’a jamais dévié de cette ligne de conduite. Son génie lui vaudra un succès durable ainsi que de nombreuses amitiés. Avec la reconnaissance, il acquiert les moyens d’une vie confortable. Il choisira de la partager entre Paris et Essoyes, le village natal de son épouse, où il passe tous ses étés. Quatre ans plus tard, en 1868, Renoir connaît son premier vrai succès au Salon officiel avec Lise. La même année, le marchand d'art Paul Durand-Ruel (1831-1922) lui achète pour la première fois une œuvre, Le Pont des arts.
.Dès lors, il va s'occuper de la diffusion de ses tableaux et le propulser dans le cercle des artistes les plus en vogue avec ses expositions « impressionnistes » organisées dans sa galerie parisienne. Toute sa vie, il restera très lié au peintre.

L'exposition de 1876 présente 15 toiles de Renoir et celle de l’année suivante 21 ! Les critiques et le public accordent une attention particulière à La Balançoire et au Bal du Moulin de la Galette. (...)