17. janv., 2018

Le jardin du musée d'art oriental

Visiter le musée Georges-Labit vous permet également de découvrir le jardin exotique tout autour du bâtiment néo-mauresque abritant les collections asiatiques et égyptiennes de la ville. Ouvert en octobre 2001, le jardin regroupe près d'une dizaine de variété de bambous et de palmiers. On retrouve un bananier et certaines plantes très rares originaires d'Australie. Vous pourrez découvrir un aloès (Afrique du sud), un arbre à orchidées et une variété de palmier provenant de Nouvelle-Zélande. Au coin de la rue du Japon et de la rue des martyrs de la Résistance, des azalées, des bambous et une fougère arborescente peu courante (Corée) évoquent plus particulièrement la végétation asiatique
Témoins d'autres facettes des arts du Japon : la calligraphie comme le shodo ou le soumie ( peinture à l'encre noire en lavis), haikus ou petits poèmes et cérémonie du thé du printemps, proposés en initiation par le musée...