23. janv., 2018

Thés noirs chinois - Mariage Frères

Il paraîtrait qu’au 17ème siècle, une cargaison de thé vert venant de Chine soit arrivée en Angleterre. L’importation se faisait alors par la mer et prenait des mois et des mois.

Le thé vert placé sous la ligne de flottaison, avec la chaleur et le soleil, aurait fermenté pendant le voyage en mer pour donner du thé noir, et les Anglais, à ce moment de l’histoire peu connaisseurs de thé, l’auraient préféré au thé vert et en auraient commandé à nouveau à la Chine. Le thé noir, aujourd’hui le plus consommé dans le monde, est donc le fruit d’une erreur !

 Celui qu’on boit actuellement n’est pas fermenté comme dans la légende du bateau,mais oxydé, ce qui permet une meilleure conservation. Il est plus chargé en théine que les autres. Les Chinois l’appellent thé rouge. 

Ce que les Chinois appellent thé noir, est une variété rare et très chère qui fait partie de la famille oolong, doublement fermentée. Cette variété nécessite plusieurs années d’entreposage en pots de terre dans des caves pour arriver à ce point de maturité.

Le lapsang suchong. Les cueilleurs de thé firent sécher les feuilles sur un feu de pin, ce qui donna au thé son parfum particulier.

Le Yunnan Dien Hong, fabriqué au début du 20ème siècle par Feng Shao Qiu,  a été popularisé par la reine Elisabeth. Il fait partie avec tous les autres de la Province du Yunnan, des meilleurs thés noirs.