25. janv., 2018

Le livre de Kells

Le Livre de Kells fut un temps " l'objet le plus précieux d'Occident ". C'était à l'époque où les moines irlandais partaient évangéliser le reste de l'Europe. Il tire son nom de la petite ville de Kells, au monastère de laquelle remonte son origine obscure, à la fin du premier millénaire, mais, depuis le dix-septième siècle, il est conservé à la bibliothèque du Trinity College de Dublin. Chef-d'oeuvre de l'enluminure médiévale, cette version des quatre Evangiles reste un vibrant hommage au génie irlandais, avec ses représentations du Christ, de la Vierge et des évangélistes entremêlées de plaisantes figures animales, loutres, phalènes, et souris décoratives qui, courant dans les marges des folios, nous rappellent combien les artistes et les copistes d'alors vivaient près de la nature. La cohabitation du sacré et de l'humour est merveilleusement mise en valeur par l'iconographie de cette édition, qui reprend les plus importantes pages décorées de l'original, et par le texte de Bernard Meehan, actuel conservateur du Cabinet des Estampes du Trinity College. Ainsi revivent, vêtus de leur plus belle ornementation celte, les symboles chrétiens.