25. janv., 2018

Le livre des merveilles

Au XIIIe siècle, Marco Polo, marchand vénitien, se lance dans un grand voyage vers l’Orient à la recherche de nouvelles denrées et de nouvelles routes. Il traverse la Turquie, la Perse et surtout la Chine, où il séjourne une vingtaine d’années. Au service du Grand Khan, en tant qu’ambassadeur et gouverneur, il parcourt le pays. Observateur attentif, il décrit les paysages de l’Asie centrale, recueille des légendes, observe la vie quotidienne, les coutumes et les moeurs des peuples visités, et dresse le fascinant tableau d’un royaume où cohabitent pacifiquement diverses religions. Il évoque un pays dans lequel l’or et la soie abondent, mais où l’on utilise aussi un étrange minerai et une huile visqueuse, auxquels on donnera plus tard le nom de charbon et de pétrole. Et, surtout, il trace l’attachant portrait d’un empereur idéal, le Grand Khan Koubilaï.

Emprisonné à Gênes, la cité rivale de Venise, il dicte en 1298 ses souvenirs à  Rusticello de Pise. Le succès de son Livre des merveilles, connu en français sous différents titres (Le Devisement du mondeLa Description du mondeLe Livre de Marco Polo) est immédiat.