26. janv., 2018

Tintin

Certes, la vente des albums de Tintin s'érode avec le temps, mais le personnage d'Hergé reste la vache à lait de son éditeur historique, Casterman. Bon an mal an, un million d'albums sont vendus tous les ans. Une manne qui représenterait 20 % du chiffre d'affaires de l'éditeur de bande dessinées. Pour endiguer une inexorable chute, et pour répondre aux critiques de Moulinsart SA, Casterman a lancé des albums en petit format. Carton plein, Casterman affirme avoir stabilisé les ventes.

 Les bulles de BD n'ont pas toujours existé. À ses débuts, la bande dessinée était une succession d'images racontant une histoire. Comme dans le cinéma muet, qui intercalait des plans texte entre deux plans filmés, les paroles ne faisaient pas partie de l'image : on les plaçait en-dessous des cases, comme une légende.