le daguerréotype

30. janv., 2018

L'autochrome est un procédé de restitution photographique des couleurs breveté le 17 décembre 1903 par les frères Auguste et Louis Lumière. C'est la première technique industrielle de photographie couleurs, elle produit des images positives sur plaques de verre. Elle fut utilisée entre1907 et 1932 environ.

Des photos rares en couleur du Paris du début du siècle dernier, dont voici l’histoire : « c’est en 1909, qu’un riche banquier français nommé Albert Kahn, décide de créer des archives photographiques du monde en utilisant le nouveau procédé de photographie couleur qui venait de paraître, l’autochrome des frères Lumière… »

Il chargea quatre photographes de poser leurs appareils photos partout dans le monde. L’une des villes qu’ils ont documentée est Paris. À compter de 1914, les photographes mandatés par d’Albert Kahn, ont commencé à documenter la vie à Paris en utilisant le procédé de restitution photographique des couleurs.

30. janv., 2018

Le calotype (du grec kalos, beau, et typos, impression), ou calotypie, est un procédé photographique inventé par William Henry Fox Talbot et breveté en 1841.

Il permet d’obtenir un négatif papier direct et offre donc la possibilité de reproduire des images positives par simple tirage par contact. Le procédé négatif-positif deviendra la base de la photographie argentique moderne.

30. janv., 2018

Parfois appelés “ Mirror image “ les daguerréotypes  doivent être observés sous un  angle  de vision précis , les autres points de vue ne renvoyant que l’ image d’un miroir ou un négatif.

              Les daguerréotypes ont parfois servi à illustrer des livres (dont certains “ Curiosa *  “ ),très recherchés  et par la force des choses forts rares le procédé ne permettant que des tirages non reproductibles : on peut citer en exemple un recueil des œuvres de Shakespeare publié  à Londres en 1850, illustré de gravures représentant les personnages et sur lesquelles on à greffé les portraits daguerréotypes des acteurs ayant joué le rôle.  Procédé développé par Louis-Jacques-Mandé DAGUERRE et NIEPCE à partir de  1829 ,ayant précédé la photographie,et permettant de fixer sur une plaque de cuivre  enduite de sels d’argent une image positive directe    à l’aide d’une chambre noire.