6. févr., 2018

Les enduits

Les enduits en terre sont l’application la plus simple du matériau. Plus faciles à travailler que le plâtre ou le ciment, car ils sèchent plus lentement, ils ne sont pas corrosifs pour la peau. Ils nécessitent les mêmes outils : gamates pour gâcher le mélange, truelles, taloches et lisseuses. Le corps d’enduit est souvent en terre sableuse, malaxée avec de l’eau afin d’obtenir une pâte visqueuse, qui s’étale aisément sur tous les supports. Il est parfois nécessaire d’amender le mortier avec des fibres végétales afin d’éviter les fissures. La couche de finition, épaisse de quelques millimètres, demande une terre plus fine

.Les Japonais sont les maîtres incontestés de cet art, mais les enduits en terre ont une longue tradition sur tous les continents. Ils sont parfois sculptés de motifs géométriques ou donnent lieu à des dessins jouant sur la variété des couleurs naturelles : de l’ocre jaune au rouge, en passant par le noir. Entre Ghana et Burkina Faso, les décorations que les femmes kassena appliquent sur les murs de leurs maisons en sont une magistrale démonstration. Aujourd’hui, des sacs de terre à enduit prête à l’emploi, avec une vaste palette de textures et de teintes, sont facilement disponibles dans les pays industrialisés.