23. févr., 2018

Jacques Callot

Ainsi, à côté des essais esthétiques sur le comique et le grotesque, ou sur le grotesque et l'arabesque, la nouvelle de Hoffmann « Jacques Callot » (1813) vaut quasiment de texte préfaciel à la « Fantasia » imaginée par Gautier (1846),  qui lie tantôt dans un réseau de causes et d’effets, tantôt à partir d’analogies, le rire et les produits de l’imagination.

Œuvre de l'écrivain romantique Ernst Theodor Amadeus Hoffmann, il tire son inspiration de huit gravures de Jacques Callot.

La Fantasia désigne à l'origine une forme picturale créée en 1617 par Jacques Callot pour Cosme II de Médicis ; elle représente des éléments  disposés de manière très libre et fantaisiste. Le terme est également courant en musique pour évoquer une série d'improvisations et dans la critique littéraire pour exprimer la liberté prise par l'écrivain lui-même.