24. févr., 2018

Capricios de Goya

Série de 80 estampes satiriques de critique sociale : Dans la première moitié se trouvent les gravures les plus réalistes et satiriques, où Goya critique le comportement de ses congénères en se fondant sur la raison. Dans la seconde moitié, il abandonne la rationalité pour l'absurde ; ses gravures fantastiques montrent des visions délirantes d'êtres étranges.

Il emploie une technique mixte d'eaux-fortes, d'aquatinte et de pointe sèche. Il déforme exagérément les physionomies et les corps des sujets représentant les vices et la stupidité humaines. Publiée le 6 février 1799, retirée rapidement de la vente par peur de l'Inquisition et offerte au roi. Plaques conservées à la Real calcografía, Madrid

 

 

I