25. févr., 2018

Capricci de Guardi

 À partir de 1760 environ, Guardi s’inspirait de vues et des compositions de Canaletto. Il ne tarda pas cependant à se libérer, tant de sa fidélité à la topographie que de la manière quelque peu prosaïque de Canaletto : il réalisa des « capricci » pleins de poésie – sortes d’assemblages désinvoltes de motifs architecturaux vénitiens, mais aussi de ruines, et évocation du miroitement des eaux de la lagune qu’il fut le premier peintre à représenter.