26. févr., 2018

Echec et hasard

Le mot échec est, dès l’origine, associé au jeu d’échecs et aux pièces qui le composent.  Le mot échec désigne d’abord l’exclamation du joueur d’échecs prévenant son adversaire que son roi est menacé. Dès le XIIIe siècle, le sens du mot passe de celui de situation du roi menacé (aux échecs) à celui, figuré, de « position difficile, obstacle » qu’on trouve dans les locutions faire échec ou tenir en échec. 

Quant au mot hasard. le mot prend, au XVe siècle, le sens de « risque, danger, péril » qu’on trouve dans les dérivés hasarder (début XVe) et hasardeux (milieu XVIe). Puis, du sens de « risque », on passe à celui d’« événement fortuit », de « coïncidence » (leur rencontre est un pur hasard), et enfin, à celui de « ce qui arrive sans raison logique », « ce qui est imprévisible » : Un coup de dés jamais n’abolira le hasard (S. Mallarmé).