2. mars, 2018

Fragments de manuscrits de la Mer Morte

Ces minuscules fragments calligraphiés, vieux de 2000 ans, appartiennent aux célèbres Manuscrits de la mer Morte, ces parchemins retrouvés entre 1947 et 1956 dans le désert de Judée et les grottes de Qumran (Cisjordanie).  Ils étaient parmi les derniers non déchiffrés à ce jour. Mais deux scientifiques du Département des études bibliques de l'Université d'Haïfa (Israël) viennent d'en percer le mystère ! Ils sont en effet parvenus à traduire ce puzzle d'une soixantaine d'esquilles attribuées aux Esséniens, une secte appartenant à un courant radical du judaïsme apparue au IIe siècle avant notre ère. "Dans ces petits fragments dont certains atteignent à peine 1cm2, Eshbal Ratzon et Jonathan Ben-Dov ont réussi à identifier un calendrier lunaire de 364 jours écrit de façon crypté". Ils sont ainsi parvenus à identifier un texte calendaire apparenté à un document déjà connu, le "Livre astronomique d'Hénoch", du nom d'un patriarche évoqué dans la Bible et que le texte sacré situe entre Adam et Noé.

 

Vues des grottes de Qumran, sur la mer Morte, où ont été découverts les célèbres manuscrits.