les monarques

Les papillons monarques sont célèbres pour leurs grandes migrations, un événement spectaculaire, sans équivalent dans le monde animal. Deux fois par an, les lépidoptères se réunissent par groupes de millions d'individus, et voyagent des États-Unis jusqu'à l'état du Michoacán, au Mexique sur des distances pouvant atteindre 4 000 km. Là, ces magnifiques papillons aux ailes mordorées et dentelées de noir s'accrochent par grappes dans les forêts de sapins sacrés (ou oyamel) et tombent dans une sorte d'état de léthargie. Ils sont si nombreux qu'ils peuvent totalement recouvrir jusqu'au moindre millimètre d'écorce de l'arbre !

Les écailles des papillons

Les enfants apprennent qu'il ne faut pas toucher les ailes des papillons : la poudre qui reste sur leurs doigts serait vitale pour le papillon. Cette vieille croyance n'est pas tout à fait exacte : le papillon est plus robuste qu'il y paraît. S'il est clairement affaibli lorsqu'on lui ôte cette « poudre », il n'en meurt pas, et peut toujours voler.

Les ailes du papillon sont couvertes d'écailles, empilées comme les tuiles d'un toit. La poudre que l'on a sur les doigts en touchant une aile de papillon est donc un amas d'écailles. Elles n'ont pas de fonction particulière pour le vol de l'insecte. Leurs ailes sont constituées d'une membrane transparente qui, avec ou sans écailles, permet à l'aile de s'appuyer sur l'air et donc à l'insecte de voler.

 Quant au  papillon morpho et son incroyable couleur bleue, la grande majorité des couleurs que nous pouvons percevoir sont dues à des pigments, mais pas celle du papillon morpho. Ce surprenant insecte arbore un bleu irisé qui change en fonction de la lumière.

Minute papillon!

Cette expression semble être apparue pour la première fois au XXe siècle. Toutefois, ses origines sont controversées. Il pourrait s'agir d'une référence aux papillons qui volent rapidement mais qui ne se posent jamais ou pas longtemps. Une autre explication attribue l'origine de l'expression aux journalistes du Canard Enchaîné, qui, avant la Seconde Guerre Mondiale, allaient souvent dans un café voisin. Là, il y aurait eut un serveur du nom de Papillon qui, lorsqu'on l'appelait, répondait "minute, j'arrive". Ils l'auraient alors surnommé "Minute Papillon". Quelle que soit l'origine exacte, l'expression signifie que l'on demande à une personne de prendre du temps pour réfléchir, ou bien que l'on souhaite qu'elle patiente.

 

Le papillon - théâtre

 Le Papillon est le premier roman d'Andrus Kivirähk, et le résultat inattendu d'un travail qu'il menait initialement sur l'histoire du théâtre estonien. Emporté par son sujet, l'auteur a abandonné en cours de route son étude pour en incorporer les éléments à un roman mêlant l'histoire et l'imaginaire. Dans une troupe improvisée, c'est Erika qui symbolisera le Papillon, l’emblème du théâtre, en lui insufflant la légèreté dont le début de siècle prive le pays. Les planches de l’Estonia sont bientôt le seul lieu où la liberté et l’amour peuvent encore résonner, où les rires de l’amitié, les jeux et l’espièglerie ont encore leur place. Mais le théâtre, comme le papillon, est gracile : la brutale réalité du monde s’y invite, et, aux alentours, le chien gris qui la représente rôde et menace de soumettre cette troupe de rêveurs solidaires à la violence, à la séparation et à la mort.

La pyrale du buis

La pyrale du buis est un papillon originaire de Chine. Après avoir été importé accidentellement en France, l'insecte fait actuellement des ravages. Et il n'existe aucun moyen efficace de s'en débarrasser. Originaire d'Asie, le parasite s'est introduit en Europe par les plantes d'ornement et détruit méthodiquement les buis.  Dans le Tarn, c'est un paysage de désolation. "C'est le poumon de la région le buis. S'il n'y a pas de buis, c'est presque comme le désert", explique Léonce Guilles, éleveuse de brebis..

Le Papillon de Taïwan

Le thé Oolong est une spécialité qui provient des montagnes taïwanaises. Les feuilles du Papillon de Taïwan sont plus charnues et finement travaillées que les Oolongs classiques. Le processus d'oxydation est arrêté juste au bon moment, de façon à ce que la pointe des feuilles soit oxydée, contrairement au centre qui reste vert. Résultat : un thé boisé avec une douceur agréable et une note légèrement mielleuse.