Blog petits métiers

10. mars, 2018

les petits métiers de la débrouille nécessitent une bonne dose d’inventivité, il faut trouver l’idée géniale ! C’est ce qu’ont fait le noircisseur de verres pour éclips

La liste des petits métiers insolites inventés par nos ancêtres est trop longue et il faudrait plus d’un seul article pour tous les énumérer. On peut néanmoins saluer l’ingéniosité, la brillante intelligence et la fantaisie de ces hommes et femmes de tous âges travaillant d’arrache-pied au service de leurs contemporains et de la communauté, et se remémorer ces petits métiers pittoresques qui sont aujourd’hui autant de souvenirs des mœurs et de la vie quotidienne d’antan.

9. mars, 2018

Grâce à une échelle, il se hissait jusqu'à la cime de l'arbre où des cordages reliés aux anneaux de sa ceinture lui permettaient de s'accrocher. Ses mains libres maniaient la serpe qui lui servait à entailler l'encorce. Une poussée suffisait ensuite à éradiquer la partie indésirable, et à la balancer au sol sans endommager les branches inférieures. 

L'élagueur descendait chercher un pot de coaltar  tiédi sur le réchaud et remontait jouer les équilibristes. Le voir enduire la blessure infligée au tronc pour prévenir la décomposition du bois  constituait un spectacle peu commun...Rappelons que le coaltar est un goudron minéral extrait de la houille utilisé pour prévenir la pourriture des bois. L'expression "être dans le coaltar" vient du fait que les vapeurs du goudron embrument les esprits.

 

 

8. mars, 2018

Il se chargeait de la réfection des sièges en paille mais aussi du cannage des chaises. Pour cela, cet itinérant proposait souvent ses services de maison en maison dès son arrivée. Il ne doit pas être confondu avec le chaisier-pailleur qui fabriquait entièrement les chaises. Pour la réfection des sièges, le rempailleur portait toujours sur lui une aiguille à pailler ainsi que de la paille de seigle qui pouvait être tressée de différentes façons. Un rempaillage bien fait était réputé pour durer de nombreuses années. Sa roulotte était garnie sur la toiture et sur l'arrière de bottes d'osier, de joncs, de raphia. Les chaises étaient transportées sur une charrette à bras jusqu'à son campement

8. mars, 2018

L'homme proposait son travail d'affûtage aux villageois pour tous les instruments coupants : couteaux, ciseaux, hachoirs, serpes, faucilles haches, etc...
Comme l’aiguisage des couteaux ne rapportait guère, il arrondissait ses fins de mois, en affûtant également des lames de scies. Pour cela, il utilisait une lime tiers-point pour affûter les dents de la scie ainsi qu’un tourne à gauche qui lui permettait d’en écarter les dents et de "donner de la voie" à la scie. ("donner de la voie" est une opération qui consiste à écarter les dents de la scie latéralement vers la droite, la suivante vers la gauche et ainsi de suite afin que la sciure s’évacue à chaque coup de scie).

8. mars, 2018
Vendeuse de douces liqueurs au théâtre pendant l'entracte
Avant le temps où les théâtres eurent un « foyer, » c’est-à-dire une salle commune, où se promènent les spectateurs pendant l’entracte ; avant le temps où des buvettes furent ouvertes aux alentours de chaque théâtre, les spectacles, devenus des lieux choisis pour les parties de plaisir, se pourvurent presque tous d’une « distributrice de douces liqueurs »