11. mars, 2018

Dormir

 Ces dernières années,  un artiste français s’est fait connaître en s’enfermant plusieurs jours, allongé, dans un ours empaillé, dans une pierre creusée de l’intérieur, ou encore suspendu dans les airs. Pour les besoins de la science, certains chercheurs vous proposent de faire (presque) pareil. C’est notamment le cas de l’Institut de médecine et de physiologie spatiales (Medes) de Toulouse. Des volontaires triés sur le volet devront rester allongés 60 jours d’affilé. Objectif ? Étudier l’impact de la microgravité sur le corps humain...