Blog en Barbarie

13. mars, 2018

C'est une réserve ornithologique qui s’étire sur quinze kms de long avec une largeur de près d'un km entre le fleuve Sénégal et la mer et épouse la forme d'une langue de terre.

La partie exposée à la mer est constituée de dunes fixées par des filaos. Une plage est un site de ponte pour tortues marines. Une mangrove relictuelle existe par endroits.

Plusieurs espèces d'oiseaux nichent dans le parc : flamands roses, cormorans, pélicans, sternes, hérons....

13. mars, 2018

La figue de Barbarie a une place importante dans les mythologies mésoaméricaines du centre du Mexique. Elle est notamment le symbole du cœur des victimes des sacrifices humains dans la légende de la fondation de la capitale aztèque Mexico-Tenochtitlan.

Les sources indigènes donnent aussi des explications étymologiques contradictoires pour le toponyme Tenochtitlan : certaines évoquent un chef nommé Tenoch et les autres font référence au figuier de Barbarie évoqué dans le mythede la fondation de la ville.

 

13. mars, 2018

La figue de Barbarie ou poire cactus est une baie charnue produite par le figuier de Barbarie, originaire du Mexique.

Le goût est très doux, très différent d'après les couleurs, et très apprécié des connaisseurs. Il se mange de préférence très frais. On peut en faire des jus de fruits ou des confitures1.

La difficulté de sa consommation vient de la cueillette et de la découpe de la peau car celle-ci est pourvue de minuscules épines. Dans de nombreux pays producteurs (MexiquePérou, etc) la coutume est de la faire peler par le vendeur au moment de l'achat. 

13. mars, 2018

La côte des Barbaresques est une dénomination ancienne, vers 1500, utilisée pour désigner les côtes septentrionales du continent africain, située aujourd'hui le long du littoral maghrébin.

La côte des Barbaresques était connue dans le passé pour ses pirates musulmans connus sous le nom de pirates et corsaires barbaresques, qui pratiquaient l'esclavage et des razzias1 qui rendaient peu sûres la mer Méditerranée et une partie de l'océan Atlantique de l'Irlande aux Açores. Cette côte était le théâtre de marchés aux esclaves où étaient vendus esclaves européens prisonniers de guerres ou capturés lors de razzias, et des esclaves africains amenés captifs dans des caravanes transsahariennes.