le paon blanc

Le paon blanc est une forme rare d'une espèce bien connue, à savoir le paon bleu. Ils ont les même caractéristiques. Son plumage blanc est le résultat d'une mutation génétique. Une particularité du paon mâle sont ses longues plumes de queue, qui lui permettent de faire la roue. Les premiers paons sont arrivés de l'Inde sur la côte de la Méditerranée. Le paon est donc le plus ancien oiseau d'ornement connu. En Europe, l'élevage des paons est pratiqué depuis le 18e siècle.

La beauté du paon, mais aussi le fait qu'il reste sur le lieu où il a élu domicile, font de lui un oiseau idéal pour les parcs publics. Symbole de beauté, de richesse, mais aussi d'immortalité et de vanité, le paon a toujours occupé une place privilégiée dans le monde animal. En milieu naturel, les paons vivent principalement dans la jungle dense de l'Inde. En Inde, les paons sont sacrés et très populaires.


 

La paon bleu

L'histoire veut que l’introduction du paon bleu en Europe incombe à Alexandre le Grand (356-323 av. J. C.) mais le décryptage de hiéroglyphes, la lecture d’anciens documents grecs et la datation de bas-reliefs suggèrent une importation beaucoup plus ancienne. On sait, par exemple, que la flotte du roi Salomon (970-931 av. J. C.) ramena plusieurs spécimens, qu'Assourbanipal, roi d’Assyrie (669-627 av. J. C.) élevait déjà des paons dans des enclos et que Darius Ier, roi des Perses (522-486 av. J. C.) détenait aussi des paons dans ses jardins. La Mésopotamie entretenait, déjà vers 520 av. J. C. des échanges commerciaux avec l'Inde donc près de deux siècles avant les conquêtes d'Alexandre le Grand. Mentionné dans la Bible comme animal domestique, le paon fut élevé dans l'Antiquité en Égypte, en Palestine et en Macédoine vers 440 av. J. C.

 

La constellation

Le Paon est une constellation de l'hémisphère sud, peu lumineuse à l'exception d'une étoile de première magnitude. Il s'agit de l'une des constellations les plus méridionales de la voûte céleste et elle est quasiment invisible au nord de l'Équateur.

La constellation du Paon était trop au sud pour être connue par les astronomes antiques du pourtour méditerranéen. La première mention de cette constellation revient aux navigateurs néerlandais Pieter Dirkszoon Keyser et Frederick de Houtman à la fin du XVIe siècle. Comme une douzaine d'autres, elle fut popularisée par Johann Bayer dans son Uranometria en 1603.

L'inspiration pour le nom de la constellation proviendrait de l'animal consacré à Héra, la femme de Zeus dans la mythologie grecque.