Coraux

14. avr., 2018

L’un des «joyaux du patrimoine mondial», les récifs de la Grande Barrière de corail en Australie ont subi un phénomène de blanchissement sans précédent. Et pourraient ne jamais s’en remettre. Une quarantaine de scientifiques avaient déjà tiré la sonnette d’alarme dans la revue Nature, appelant à «une action urgente et rapide».

En cause : le changement climatique. «Quand la température moyenne de l’eau dépasse 31°C, on a un stress sur le corail qui provoque un blanchissement. Il expulse l’algue qui vit en symbiose avec lui, agonise et finit par mourir», explique le directeur de recherche au CNRS . Autre conséquence du réchauffement : l’acidification de l’eau, qui va provoquer «une diminution de la calcification des coraux». La dégradation menace tout un écosystème marin.