Arômes

L’ambre naturel est la résine d’un arbre, d’abord liquide, qui cristallise à l’air par oxydation. Il n’est pas utilisé en parfumerie. On appelle ambre un accord de notes balsamiques : vanille, benjoin, musc. L’accord ambré le plus célèbre est celui de Shalimar, ou d’Habit Rouge. +'    "  

Le benjoin parvenait en Egypte après un long trajet maritime avec des marchands indiens.Au 15ème siècle, il arrive par l'intermédiaire dess Arabes, en empruntant la route des épices. Il entre dans la composition de la fumigation, des parfums et remèdes de l'époque. +'   C'est le constituant essentiel du papier d'Arménie."  
 

Origine

L’une des richesses du Laos est le benjoin. Chaque année, le pays en produit environ 50 tonnes. On en trouve principalement dans le nord, dans la province de Phôngsali, une région montagneuse, aux forêts immenses. C’est là que l’on rencontre le peuple du benjoin.

On la récolte à la main. Le paysan se hisse en haut de l’arbre à l’aide d’une échelle de fortune et, en redescendant, il entaille l’écorce du tronc à plusieurs endroits pour faire pleurer l’arbre. Cette exsudation est de couleur blanche lorsqu’elle est liquide et passe au jaune en séchant. Quand on la récolte, environ 6 mois après, elle est déjà semi-solide.

Ensuite, le benjoin est acheminé dans des sacs de jute, dans des entrepôts où il va être traité comme des pépites d’or. Puis, il va être nettoyé et trié (travail assuré par les femmes).

Provenances

Le benjoin du Laos, très qualitatif, note vanillée et note caramel, sans être trop sucrée, poudrée et lactée.

Le benjoin de Siam est une variété très recherchée par les parfumeurs. C’est très rare et donc très cher. Elle présente une facette vanillée très présente.

le benjoin de Sumatra,  est obtenu à partir de deux sources (styrax benzoin et styrax parallelorum). Le benjoin officinal employé en fumigation ou en teinture, et le benjoin commun qui ne sert qu’à l’extraction de l’acide benzoïque.

le benjoin du Laos comme le benjoin de Sumatra sont l’un et l’autre officinal.