Architecture et mobilier

En réaction à la ligne florale de l’Art Nouveau, Prague se passionne pour le cubisme à partir de 1910. Mais alors que le style cubiste se limite partout ailleurs à la sculpture et la peinture, en République tchèque et à Prague tout particulièrement, il s’étend avec un certain bonheur à l’architecture.

 

C’est que les architectes tchèques, Josef Chochol, Josef Gočár ou Pavel Janák, seront les seuls à être assez audacieux pour appliquer les formes anguleuses du style cubiste à la construction de maisons et d’immeubles. C’est au pied de la colline historique de Vyšehrad que l’on trouve le plus bel ensemble d’immeubles cubistes. Plus au centre, il ne faut surtout pas rater la Maison Diamant ou l’emblématique et unique réverbère cubiste au monde près de la place Venceslas.

 

Le style cubiste s’est également appliqué au mobilier. On peut trouver des œuvres cubistes au Musée du Cubisme tchèque, au palais Veletržní, au Musée des Arts décoratifs ou au musée Kampa, qui présente des sculptures et des peintures de Otto Guttfreund et František Kupka