24. avr., 2018

du Dadaïsme vers les Surréalistes

Le dadaïsme parisien privilégia les attitudes ludiques et ironiques, exaltant le hasard et l'éphémère à travers de nombreuses actions et créations d'événements provocateurs. Le groupe de la revue Littérature (André Breton, Philippe Soupault, Louis Aragon), proche de dada à ses débuts, finit par le supplanter pour donner naissance au surréalisme. Le dadaïsme nordique tendit aussi vers l'intégration des arts dans une visée sociale et utopique : ce fut le cas de Kurt Schwitters notamment. Le dadaïsme put ainsi se fondre dans les tendances constructivistes des années 1920, dans un rapprochement initié lors du Congrès international des constructivistes-dadaïstes à Weimar, en 1922.