24. avr., 2018

La sculpture : Jean Arp

Lorsque Dada entre dans le surréalisme en 1925, Arp est de l'aventure. Il s'intéresse moins au projet littéraire qu'à l'intérêt pour la magie et à l'attrait pour les formes simples et primitives. . L'artiste élabore des motifs à partir d'objets simples,  et met en place une grammaire des formes, « l'encyclopédie arpadienne ». Il fait varier la représentation de ces formes dans des « rencontres fortuites » et les combine dans ses œuvres. Dans un premier temps il réalise des bois découpés en relief explicites comme Fruits-main (1930). Il passe ensuite à la ronde-bosse, puis à la sculpture, achevant son évolution de deux vers trois dimensions.