26. avr., 2018

Les esquimaux du bout du monde

Les esquimaux polaires fixés à Thulé représentent la population la plus septentrionale du globe. L'objet de l'expédition conduite par Jean Malaurie, en 1950 pour le compte du CNRS était d'ordre géographique et sociologique. Toutefois, dans l'hiver 1950-1951, a pu être rassemblée auprès des dix campements de la tribu toute une documentation démographique.
Au nombre de 300 environ, la population se trouve dans des conditions d'isolement total. Venant de la terre de Baffin, la tribu a été découverte en 1888, placée sur la route de toutes les migrations en provenance du Canada.

Semi-nomades, les esquimaux de Thulé se déplacent beaucoup durant l'année pour rencontrer d'autres chasseurs comme eux d'ours, de narval, de rennes, mais surtout de morses et de phoques moins rares aujourd'hui qu'il y a cinquante ans...