Tourmaline Paraiba

 Cette rare tourmaline de couleur bleu néon, bleu verte ou verte en raison de la présence de cuivre est très recherchée et son prix peut atteindre voire dépasser celui des pierres précieuses traditionnelles comme le diamant, l'émeraude ou le rubis.

Le premier gisement a été trouvé en 1989 dans l'état Brésilien du Paraiba par un mineur nommé Heitor Barbosa. Ce gisement a rapidement été épuisé.

En 2001 un autre gisement de tourmaline cuprifère bleue-verte a été découvert au Nigeria, puis un troisième gisement au Mozambique en 2005.

La tourmaline melon d'eau

La Tourmaline melon d'eau est un véritable phénomène de la nature ; en effet, ses cristaux en forme de baguettes combinent la couleur rose à l'intérieur et verte à la périphérie, comme une pastèque, d'où son nom.

Bien que déjà connue dans le bassin méditerranéen, ce n'est qu'en 1703 que les Hollandais importèrent la Tourmaline de Ceylan en Europe. Elle fut alors désignée par le nom de Tourmaline, issu du nom cingalais turmali ou turamali, qui signifie "pierre aux multiples couleurs ". On peut trouver des gisements de Tourmalines dans de nombreux pays :Brésil, Tanzanie, Russie, Afghanistan  et même France ( elle ne peut être taillée).

 

La taille

La tourmaline, n’étant pas trop dure, fait partie des gemmes assez faciles à tailler ; cependant, elle nécessite une grande compétence car  un phénomène optique qui affecte certains minéraux se caractérise  par une variation de la couleur du minéral en fonction de son orientation.  La couleur varie souvent à l’intérieur même du cristal. Tout l’art du lapidaire consiste donc à choisir le bon endroit et le bon sens pour tailler, la forme qui fera le mieux ressortir les  couleurs de la tourmaline..

Histoire

Le mot « tourmaline » vient du cingalais « thuramali », qui signifie « pierre aux couleurs mélangées » et qui désignait toutes les pierres dont on ne connaissait pas spécialement le nom. Quelle belle appellation pour une pierre arrivée sur Terre en traversant un arc-en-ciel , imprégnée de toutes ses couleurs, comme le croyaient les Egyptiens !
Connue en Europe depuis le tout début du XVIIIe siècle, elle fut identifiée par le naturaliste Buffon en 1759. L’impératrice de Chine Tzu Hsi, qui régna de 1860 à 1908, adorait les tourmalines roses et s’en réservait la production entière de la mine de Stewart, en Californie du Sud ! D"ailleurs, sa présence dans les sols est parfois le signe précurseur de la formation d’un gisement d’or.