Hier

Les sources du Nil... Ce fleuve traverse toute l'Égypte sans recevoir aucun affluent, vient de pays où jamais il ne pleut, et pourtant il roule des eaux abondantes et connaît des crues régulières. Depuis les temps pharaoniques, ces sources posaient une énigme. Elles paraissaient aussi inaccessibles que la Lune... Ne disait-on pas que le Nil sortait, justement, des monts de la Lune ?

Voici à peine un siècle qu'elles ont été découvertes grâce à un ancien capitaine de l'armée des Indes, John Hanning Speke. John Speke a connu du reste toutes les infortunes qui s'attachent aux inventeurs : durement éprouvé par sa découverte ; en butte à l'hostilité de son compagnon de route, Richard Burton...

Aujourd'hui

Une équipe d'explorateurs britannique et néo-zélandais a identifié pour la première fois la source la plus lointaine du plus grand fleuve au monde : le Nil après une expédition périlleuse de 80 jours dont l'objectif était de déterminer la source du Nil.

C'est en bateau qu'un un britannique et, deux Néo-Zélandais  ont effectué la majeure partie de leur périple qui les a conduit à la source de la rivière Rukarara, la source la plus lointaine du Nil.
Les derniers jours ont été faits à pied alors que le volume d'eau de la rivière ne suffisait plus pour leur embarcation. Et au coeur de la forêt de Nyungwe au Rwanda, ils se sont arrêtés devant un filet d'eau jaillissant d'un trou vaseux à une altitude de 2400 mètres. Cette exsurgence d'eau serait la source la plus lointaine du Nil.

Ce voyage a permis aux explorateurs de mesurer plus précisément la longueur totale du fleuve le plus long de la Terre qui passe donc de 6 611 km à 6 718 km selon M. McGrigor