Version moderne du Dit de Genji


Ce livre est essentiellement composé d'illustrations en doubles pages. Quelques textes en japonais, et parfois traduits en anglais, accompagnent les aquarelles représentant les différents personnages du roman de Murasaki Shikibu. Ce sont de courts résumés de certains des 54 livres composant Le Dit du Genji.
Amano nous montre dans ce recueil son grand talent de composition graphique. Les kimonos emplissent les pages, faisant virevolter les motifs japonais traditionnels en tout sens. L'oeil se balade sans jamais s'égarer, porté par le dynamisme du trait de crayon fin et spontané. Les couleurs vives à l'excès ou, au contraire, très pâles selon les illustrations, sont ingénieusement jetées en aplats, faisant ressortir les silhouettes des héros et héroïnes du récit.

Amano Yoshikata


L'artiste a su s'inspirer de l'art traditionnel japonais mais également des artistes viennois. Certains portraits rappellent les tableaux de Klimt dont la composition est exceptionnelle. Son trait en suspens et sans cesse à la recherche d'une courbe sensuelle fait écho à Egon Schiele. La distorsion de certains corps n'est sûrement pas anodine non plus.
C'est, à mon sens, ce mélange singulier des genres qui donne force et fraîcheur à ce recueil, permettant une lecture originale de cette oeuvre majeure de la littérature classique japonaise.