Petite page d'histoire

C'est là qu'au XVe siècle, les Portugais lancèrent l'épopée qui leur permit de rencontrer d'autres peuples et cultures. Au XVe siècle, le port de Lagos acquiert une importance croissante avec les voyages des explorateurs comme Gil Eanes. De 1576 à 1756, la ville de Lagos est la capitale de l'Algarve. À la fin du XVIe siècle, la ville de Vila do Bispo est attaquée plusieurs fois par les pirates et les Maures ainsi que par le corsaire anglais Francis Drake. D'où le blason de l'Algarve : tête de maure de sable et tortillée  d’argent  et tête d'un roi chrétien couronné en or, Alphonse III.

En 1755, l'Algarve est durement touchée par le tremblement de terre de Lisbonne. Les secousses entraînent des destructions dans de nombreuses villes de la région, et le raz-de-marée endommage sérieusement les forteresses côtières : si la ville de Faro est protégée grâce à la lagune de Ria Formosa, à Lagos, les vagues atteignent le sommet des murailles de la ville.

 

 

Aperçu de la côte

L’Algarve, c’est avant tout le point de départ de ces marins qui ont marqué l’histoire maritime du Portugal. Le littoral vit donc en harmonie avec l’océan Atlantique, offrant falaises vertigineuses, plages dorées, îles sablonneuses. Toutefois, c’est son arrière-pays, fait de villages historiques, de cités fortifiées et de chemins de randonnée qui fait le charme de la région.

L'arrière-pays

Le charme de la province ne s’arrête pas au bord de mer, loin s’en faut. Il faut s’enfoncer  dans l’arrière-pays pour découvrir les hameaux blanchis à la chaux, les villages fortifiés et les villes historiques.
L’Algarve s’inscrit dans une longue tradition de présences étrangères qui ont fait le patrimoine de la région. Monuments, habitations, rituels religieux ou païens, marchés, sont autant de richesses culturelles :
Tavira, ville aux toits en biseaux et aux innombrables monuments religieux (une trentaine d’églises et une quinzaine de couvents). Village perché de Cacela Velha, dont l’église blanche du XIIIème siècle domine la lagune et les champs d’oliviers.
Plus loin, Lagos est une cité très touristique qui, dans ses remparts, a su préserver sa vieille ville aux rues pavées. C’est de ce port que sont parties les premières grandes expéditions maritimes aux XVe et XVIe siècles.
  l

Faro

Faro, la capitale, enfin, abrite une belle marina dominée par le quartier historique.

C’est en flânant que l’on profite au mieux de la vieille ville (Cidade Velha). Partiellement ceinturée de remparts, la vieille ville (Cidade Velha) donne encore le reflet de la prospérité passée.
C’est là que l’on trouve les principaux monuments religieux, musées , galeries d’art, théâtres et demeures de style maniériste.
La majestueuse cathédrale et l’ancien couvent sont entourés de ruelles pavées bordées de terrasses et boutiques.