Covent Garden

Le Covent Garden moderne remonte à 1631, lorsque la propriété a été lotie par Francis Russell, qui a projeté de construire des villes-marchés connues sous le nom de bastides (elles-mêmes modelées sur les villes romaines).

Le secteur est rapidement devenu une base pour les commerçants du marché, et après le Grand incendie de Londres de 1666 qui a détruit les marchés « rivaux » à l'est de la ville, le marché est devenu le plus important du pays. Les articles exotiques de partout dans le monde venaient par bateaux, étaient déchargés sur les quais de la Tamise et vendus à Covent Garden. Aujourd'hui Covent Garden est la seule partie de Londres où sont autorisés les spectacles de rue. En 1830 un grand bâtiment rappelant des bains romains, comme ceux trouvés à Bath, a été construit pour être l’endroit d’un marché permanent.

 

Westminster Abbaye

L'abbaye de Westminster renferme les sépultures de la plupart des reines et rois d'Angleterre, mais aussi des monuments à la gloire de grands écrivains anglais (Charles Dickens, William Shakespeare), d'hommes d'Etats ou de scientifiques (tel Isaac Newton).
La légende veut qu'un pêcheur ait eu une vision de Saint Pierre, sur un îlot de la Tamise. L'abbaye aurait été fondée à cet endroit. Au Xème siècle, une communauté de moines bénédictins s'y installa sur l'initiative de Saint Dustan.

L'église fut par la suite reconstruite au XIII ème siècle sous le règne du roi Henry III. Celui-ci avait voulu une église dans un style gothique. Le travail des architectes fut inspiré par les cathédrales  de Reims, Amiens ou Chartres.

St James Park

Le Saint James park se trouve dans le centre de Londres dans le quartier de Westminster. Le parc est entouré par trois palais royaux : Le palais de Westminster (appellé aussi Houses of Parliament), Saint James Palace et Buckingham Palace.
 St James’s Park possède un petit lac doté de deux îles. Des canards, des pélicans et une foule d’oiseaux constituent une réserve ornithologique.. Les pélicans sont traditionnellement offerts par les ambassadeurs en poste à Londres. Les pigeons chassés de Trafalguar square ont l’air d’y avoir trouver refuge.

C’est l’un des parcs les plus fréquentés d’Europe, un dess plus ancizens de Londres. Ancien parc à cerfs et terrain de chasse d’ Henri VIII, le parc accueilla dès le 17è siècle des chameaux, des crocodiles et un éléphant. On trouvait déjà toutes sortes d’oiseaux exotiques. Influencé par les jardins à la française, Charles II plante des arbres, couvre le parc de larges pelouses  envahies très vite d'écureuils à pelage doré  et creuse un canal utilisant les eaux de la rivière Tyburn.

Il fallut attendre la période romantique du 19e siècle pour que les lignes rectilignes du Saint James park deviennent sinueuses et canal  transformé en lac...

 

Tour de Londres

Cette forteresse se trouve au coeur de la ville de Londres en bordure de la Tamise, sur la rive Nord. Elle forme un ensemble touristique avec le très connu Tower Bridge qui est ce fameux pont à bascule de la capitale du Royaume-Uni. La légende la plus connue est sans doute celle des corbeaux. Il y a toujours quelques corbeaux élevés dans la tour de Londres. C'est une tradition car la légende raconte que lorsque le dernier corbeau de la tour partira, la monarchie anglaise s'effondrera. Du coup, depuis le XVe siècle il y a toujours au moins un corbeau. Ils sont élevés en permanence sous la forme d'un groupe de peu d'individus, au début des années 2000 on était sur un groupe de 7 corbeaux seulement. Ils sont nourris par les gardes et font l'objet d'une grande attention. Au milieu du XXe siècle la population de corbeaux à la tour est tombée a un seul oiseau, mais heureusement on a pu compléter le cheptel à temps avant qu'il ne meure.La tour de Londres contient la fameuse collection des joyaux de la couronne, une des plus fameuses collections de bijoux au Monde. Leurs valeurs - évidemment inestimable - est surtout patrimoniale. Elle contient, par exemple, le plus gros diamant du Monde, il est monté sur un sceptre. La collection possède aussi deux des plus belles couronnes du monde, dont l'Imperial State Crown que le monarque reçoit au moment de son couronnement.

Clippers sur la Tamise

Que vous choisissiez une navette fluviale ou un bateau de croisière, vous apprécierez la rapidité des Thames Clippers, qui tiennent leur nom des navires très rapides qui reliaient la Chine à l'Angleterre sur la Route du thé. Ils relient l'embarcadère du Savoy (Embankment) et le London Eye ( près de la Grande Roue) à Canary wharf  en s'arrêtant à :

Thames Clippers exploite également le ferry reliant les  Docklands à Canary Wharf et le bateau très prisé entre la Tate Britain et la Tate Modern.

Tate Galleries

Le choix entre les deux Tate Britain ou Tate Gallery est ouvert. Leur différence s'apparente plus à une compétition entre deux joueurs adeptes de l'art des 18ème et 19ème siècles et de l'art contemporain. Si vous aimez marcher dans un musée qui ressemble à une œuvre d'art elle-même,  Tate Britain va marquer un point : avec sa rotonde en forme de dôme, son bel escalier en colimaçon et ses détails victoriens,  ses grandes galeries ouvertes sur les tableaux et les balcons à colonnes de la rotonde. Les collections de peintures exposées couvrent un large éventail de périodes et de styles des croquis et des aquarelles de J. M. W. Turner aux triptyques religieux abstraits de Francis Bacon.

Alors que Tate Britain met clairement l'accent sur l'art britannique, les collections d'art contemporain et moderne de la Tate Modern ont été créées par des artistes du monde entier.Réparti sur plusieurs bâtiments et étages, l'art exposé à la Tate Modern est généralement organisé par thème plutôt que par ordre chronologique. Et même si Tate Britain contient plus d'œuvres célèbres que Tate Modern, il y a encore plusieurs pièces à voir  (Andy Warhol et Pablo Picasso, pour ne nommer que quelques uns.

Buroughmarket

Tombé en déshérence à partir des années 1960 à la suite de la fin de l'activité des docks, ce district situé sur la rive sud de la Tamise et réhabilité récemment s'est mué en un lieu vibrant de la vie londonienne. 

Articulé autour d'une halle de marché datant du XIXe siècle qui contraste avec The Shard, le plus haut immeuble du Royaume-Uni (309 mètres) érigé à quelques encablures, le quartier s'éparpille en ruelles pavées très fréquentées le soir. Le Borough Market est l'un des plus grands marchés de la ville ; il s'étend sous et autour des arches du chemin de fer à London Bridge,  proposant des produits de grande qualité et des aliments d'artisanat de toute le Commonwelth ainsi que des fruits exotiques de tous horizons.

Canary wharf

Une grande partie du succès de Londres
dans l'histoire a tourné autour de la Tamise
et de l'accès de la ville par l'eau. Cependant,
ce n'est qu'au XVIIe siècle que les Londonien
s ont commencé à utiliser sérieusement l'accès
à l'eau de l'East End. Dans les années 1690, un
quai a été construit à Rotherhithe. Cet
emplacement a si bien fonctionné que
d'autres quais ont été construits à proximité
, y compris West India Dock et St Katherine
Dock. Les Docks ont attiré des travailleurs de
partout dans le pays, faisant de l'East End une
zone densément peuplée, multiculturelle.
 

Greenwich

Greenwich est un arrondissement de 
Londres, en Angleterre, sur les rives de la Tamise.
Connu pour son histoire maritime,
il abrite le Cutty Sark, un navire
restauré du XIXe siècle,
l'immense National Maritime
Museum et les bâtiments
classiques du Old Royal
Naval College.

Surplombant le paisible Greenwich Park, l'Observatoire Royal est le site de la
ligne du méridien de Greenwich.

Kew gardens

  • La présence d’une résidence royale à Richmond, le Richmond Palace et celles des maisons des membres de la cour est à l’origine du jardin crée en 1772 et  devenu jardin botanique en 1840.

    Deux serres victoriennes en verre et en métal s’y trouvent :

    • L’une est la première du genre : Palm House, construite en 1848,
    • L’autre est la plus grande existante au monde : Temperate House.