L'art s' expose dans le métro de Stockholm

    Le métro de Stockholm s'est transformé en la plus longue galerie d'art au monde: véritable musée d'art moderne ; pour le prix d’un simple ticket, les usagers peuvent admirer non pas les affichages publicitaires mais sculptures, mosaïques, peintures, installations, inscriptions et reliefs dans la quasi-totalité des stations. Ici, la culture s'est emparée des espaces souterrains dédiés aux transports publics,  empruntés par des millions de personnes, considérés comme des lieux à part entière dans la ville et non comme des espaces/supports de publicité. L'un des enjeux est de démocratiser l'art contemporain, de le rendre accessible  dans le quotidien et moins élitiste en le rapprochant du peuple. Non seulement l’art sort des musées et des galeries pour être exposé dans le métro, mais le métro est conçu en lui-même comme un terrain d’expression artistique aussi important qu'un Musée d'Art Contemporain.

Art vivant

L’art, connecté au passé se fait le véhicule de la culture et du savoir : que ce soit la station Universitetet, inspirée par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme ou celle de Rinkeby qui reprend les symboles de la civilisation viking.

Art vivant, en perpétuelle évolution puisque le service des transports de la ville continue d’allouer une part de son budget à l’entretien et à la réalisation d’oeuvres tout en organisant régulièrement des expositions temporaires, présentées dans de grandes vitrines, comme à Odenplan qui accueille les travaux d’élèves d’écoles de design de toute la Suède. 

 

Station Solna Centrum

 

Ainsi, par exemple, la station Solna Centrum est connue pour son allure caverneuse et son plafond rouge vif qui semble « écraser » les quais alors que les murs représentent une forêt d’épicéas de plus d’un kilomètre de long : attendre le métro dans cette station (ou dans une autre) est une expérience incomparable.