A bord de la Cie Transatlantique 11Nov.1919

Ma chère Maman,

Voilà treize jours que je suis à bord et demain,  vers midi, nous serons à Pointe-à-Pitre.J'ai hâte d'être à terre. Quel changement de climat déjà ! Dans les cabines la nuit, on suffoque. Par un prochain courrier, je te transmettrai mes impressions de terre et les encouragements  des guadeloupéens du bord autorisent déjà les plus beaux espoirs pour nos projets. Je t"embrasse

Cet extrait de lettre écrite par mon grand-père à sa mère restée en France donne un avant-goût du métier de contremaître dans les champs de canne à sucre et à la distillerie pour lequel il s'est engagé au lendemain de la première guerre mondiale,  à la mort de son père...

Excursion en montagne au pied de la Soufrière

"Pendant huit jours, la pluie n'a pas cessé et nous n'avons pu que la subir. Le soir nous couchions dans une cabane couverte de feuilles - lesquelles feuilles sont fantastiques puisqu'elle ont environ 2m de long et 50 cm de large - mouillés jusqu'aux os naturellement. J'ajoute que nous traversions la forêt vierge, où il est impossible de faire un pas en avant si un sabre salvateur ne nous ouvre le chemin. Les chiens, qui nous suivaient, ne pouvaient parfois  pas passer où nnous allions, en équilibre sur des racines et des lianes qui traversaient les précipices.Mais ce n'est qu'une facette de la Guadeloupe.
Dans les plaines vers la mer, il fait délicieusement doux,et le soleil est sans cesse de la fête. Mais cette constance des températures, nuit et jour, est fatigante, mais on s'y fait vite.

Mon livre de bord en Guadeloupe

Après avoir escaladé la Soufrière, j'ai rencontré deux vendeurs de miel, installés au bord de la plage sous un arbre mancenillier, qui si l'eau de pluie tombe sur ta main peut te brûler la peau. Et nous avons parlé de la Soufrière. " Mais pourquoi es-tu monté si haut ? Le chemin est plein de cailloux,venant des éruptions successives. Il n'y a pas de place pour poser le pied."

"Ils ont toujours habité à la Grande Terre et n'ont jamais visité la Soufrière. Souvent ce sont ceux qui sont le plus près de la mer qui n'y vont jamais. Pas vrai ?"

Mon livre de bord (suite)

Le tissu madras, caractéristique des créoles est à chaine en soie et la trame en coton. Il est originaire d'Inde du sud.

Petit conte antillais
On ne sait pas que les oiseaux,à la Guadeloupe

viennent se percher sur les verres de punch et

se penchent sur les glaçons pour en extraire

quelques gouttes d'alcool.