16. mai, 2018

Lluis Llach - Gerona - 1948 -

Considéré depuis les années 70 comme le symbole de la résistance de la langue catalane face au régime franquiste, Llach a joué un rôle majeur dans la renaissance de l’identité culturelle et artistique catalane. Au fil des quarante années de sa carrière, Llach n’a cessé de nous délivrer son message de paix et d’espoir.

« Je viens d’un tout petit petit pays, je ne parle pas votre langue et j’ai l’immense prétention de communiquer avec vous… »

 Lluis Llach présente son roman Les Yeux fardés à la Maison de la poésie de Paris. Quatre amis traversent l’enfance et l’adolescence dans le quartier populaire de la Barceloneta. Petit à petit,  les caractères s’affirment et les destinés s’esquissent mais personne n’échappe à son milieu. Véritable chant d’amour pour Barcelone, ce roman saisit avec une grande justesse le combat de tous ces « sans voix ». Qu’il dénonce les stigmates du franquisme ou l’immuable joug des puissants, Lluis Llach est en littérature, comme à la scène, une conscience en alerte, un résistant éternel. Figure de proue du combat pour la culture catalane pendant le franquisme, Lluis Llach a enregistré une trentaine de disques. Il a mis fin à sa carrière de chanteur en 2007.