Les Croisades

Juillet 1096 : il fait chaud sous les murailles de Nicée. A l'ombre des figuiers, circulent d'inquiétantes nouvelles : une troupe formée de chevaliers, de fantassins, marche sur Constantinople. On raconte qu'ils portent, cousues sur le dos, des bandes de tissu en forme de croix. Ils clament qu'ils viennent exterminer les musulmans jusqu'à Jérusalem et déferlent par milliers. Ce sont des " Franj".

Ils resteront deux siècles en Terre Sainte, pillant et massacrant au nom de Dieu. Cette incursion barbare de l'Occident au coeur du monde musulman marque le début d'une longue période de décadence et d'obscurantisme. L’enseignement des Croisades en France  adoptait essentiellement le point de vue croisé : ferveur religieuse qui expliquait, sinon justifiait, l’invasion des Francs.